Départ de la Transat Jacques Vabre le 27 octobre

Clément Giraud et Rémi Beauvais prendront à la fin du mois le départ de la Transat Jacques Vabre en double, du Havre à Salvador de Bahia (Brésil). Coureur mais aussi observateur averti, Clément, candidat au Vendée Globe, à bord de son IMOCA Fortil de 2006, suit de près l’actualité des nouveaux bateaux. Entre effroi et envie…

Sur les 30 IMOCA partants, 14 ne sont pas équipés de foils, dont Fortil. Quelles sont néanmoins
vos ambitions sur la Transat Jacques Vabre ?

« Notre atout, c’est l’envie ! Mais nous ne faisons pas de plans sur la comète Atlantique… Notre bateau va vite au portant et nous avons fait un chantier colossal cet été, qui consistait à prendre soin du bateau, à travailler sur le fond, et la sécurité. Par rapport aux camarades, nous ne savons pas encore où nous situer. Clairement, on ne part pas pour faire de la figuration. En double, on va pouvoir faire monter le curseur. Si on arrive à jouer avec Clarisse Crémer/Armel Le Cléac’h (Banque Populaire) qui vont très vite, ou avec Damien Seguin/Yoann Richomme (Groupe Apicil), ce serait le top ! Ce sont mes favoris parmi ceux qui n’ont pas de foils. »

Justement Clément, tu as observé les nouveaux foilers, leurs performances, les images… Qu’est-ce que cela t’inspire ?

« Ces bateaux sont très beaux, impressionnants. Ils volent vraiment ! C’est même un peu effrayant… L’époque des skippers-chefs de projets est révolue pour eux. Ils se sont mués en skippers-pilotes. Ils n’ont pas d’autre choix que de s’entrainer, à voler, à dormir, à encaisser les chocs. C’est quand-même violent la navigation sur ces nouveaux IMOCA. Elle génère forcément des traumatismes sur les bateaux et les bonshommes. »

Un peu d’envie ?

« Bien évidemment… Même une forme de jalousie, disons-le. Quand on va les voir déboîter, quatre ou cinq nœuds plus vite, alors ça va faire mal mentalement. On s’y prépare. Et dans ma tête je dessine déjà le bateau que j’aimerais avoir quand je serai grand. Je suis impressionné par l’IMOCA MACSF, par le design d’Arkea, et si Hugo Boss a fait des choix radicaux, la philosophie de ce bateau me plait bien. J’attends d’être au Havre pour les voir de près. »

C’est prometteur pour le Vendée Globe, dans un an ?

« Il y aura deux courses dans le Vendée Globe. Les extra-terrestres et nous. Les foilers sont élitistes, réservés à des projets très dimensionnés. Si parfois en courses in-shore ou en transats on a
l’impression de ne pas être tout à fait à notre place à côté des bateaux volants, sur le Vendée Globe on aura tous des coups à jouer. Moi ce que je chercherai, c’est à faire le tour. Ce serait déjà une belle perf ! »

L’IMOCA Fortil a quitté son port d’attache à Toulon aujourd’hui et fera escale à Cascais au Portugal. Puis Clément Giraud et Rémi Beauvais partiront en double vers Le Havre où ils seront à partir du 18 octobre. Le départ de la Transat Jacques Vabre sera donné le dimanche 27 octobre.

Le groupe FORTIL est spécialisé dans le conseil en ingénierie depuis 2009. Présent à l'échelle nationale et internationale, le groupe compte 11 agences et a déjà effectué 3000 missions auprès de ses clients. Le groupe FORTIL cultive un style de management entrepreneurial novateur sur le secteur des métiers du conseil en plaçant les collaborateurs en situation de réussite individuelle pour
renforcer le succès collectif.


Olivier Remini, Dirigeant fondateur de FORTIL : "Chez FORTIL la force du collectif est au service de la réussite de l'individu, et la performance individuelle renforce le collectif !" Avec Clément Giraud, FORTIL partage l'esprit d'entreprendre et le dépassement de soi par le travail, l'audace et le partage !
_______________________________________
Prochains rendez-vous

Transat Jacques Vabre (Le Havre – Salvador de Bahia) : départ 27 octobre
The Transat (Brest - Charleston) : départ 10 mai 2020
Transat New-York - Vendée (New-York - Sables d'Olonne) : départ 16 juin 2020
Vendée Globe 2020 : départ 8 novembre 2020
_______________________________________
Palmarès

129 régates et courses, en multicoques et monocoques, aux quatre coins du globe
Plus de 25 victoires et 40 podiums
135.000 milles parcourus en équipage, 20.000 en double, 22.000 en solitaire
Deux bateaux de course construits en composite

En bref

2019 : Bermudes 1000 Race - 8ème
Grand Prix Guyader - 5éme
900 Nautiques de Saint-Tropez - 1er
2015 : Champion du monde 15 mJI sur Mariska
2009 : Louis Vuitton America’s Cup World Series
2007 : Expédition Pôle Nord
2005 : Mini-Transat en solitaire (11ème)